Le chat norvégien

HISTOIRE ET LEGENDES

Ce chat puissant, mais sans lourdeur, à l’allure sauvage et au tempérament docile, révèle une histoire captivante et féérique qui contribue à le rendre plus merveilleux qu’il ne l’est déjà.

Dans son pays d’origine, la Norvège, ainsi qu’en Scandinavie où il s’est diffusé librement, le chat des forêts norvégiennes, que l’on surnomme affectueusement le « wegie » (abréviation de Norwegian), est connu depuis des siècles comme chat souricier, vivant d’une façon autonome aux abords des habitations. Il est très lié à la mythologie scandinave. Freya, la déesse de la terre et de la fertilité, dont la sensualité et les habiletés magiques l’associent aux chats, parcourait le ciel dans un char attelé à deux grands chats, raconte la légende. Thor, dieu de la foudre à la force colossale, dut un jour baisser les bras face à l’un de ces félins…

Freya et son attelage félin

Les petits scandinaves aimaient écouter des histoires où ce chat mythique prenait le nom de « chat fée ». Les félins à la fourrure épaisse, robustes et imposants étaient souvent présents dans les contes. L’auteur Gabriel Scott écrivit en 1912 un livre pour enfants dont le héros était un chat norvégien répondant au nom de Sølvfaks. Un autre chat célèbre est le Chat Botté, Charles Perrault ayant sans aucun doute trouvé l’inspiration à travers les caractéristiques de la race !

Certains écrits montrent que le chat des forêts norvégiennes serait l’une des races félines les plus anciennes au monde. L’une des premières preuves de son existence fut rédigée par le moine Peter Clausson Friis.

Chat viverin pêchant

Ce dernier qui vivait en Norvège dans les années 1550 et qui s’intéressait beaucoup à la faune et à la flore avait subdivisé le lynx norvégien en trois classes : le loup-lynx, le renard-lynx et le chat-lynx. Plus tard, il est apparu que le chat-lynx, était tout simplement un chat des forêts norvégiennes. Sa ressemblance physique avec le lynx (grandeur, collerette, plumets aux oreilles) se trouvait confortée par son habileté à attraper les poissons dans les lacs et les ruisseaux… comme le lynx !

On ignore les véritables origines du chat norvégien. Certains les font remonter au temps des Vikings. Ces navigateurs auraient ramené quelques spécimens de chats turcs au poil mi-long afin de protéger leurs victuailles des rats. D’autres supposent que des familles d’Europe centrale et de l’est, fuyant les Huns, auraient émigré jusqu’en Scandinavie, emmenant avec eux des chats à poil long pour veiller, là aussi, sur leurs cargaisons alimentaires.

Se retrouvant libres au retour des « drakkars », ces chats ont été soumis au climat rigoureux de la Scandinavie et, obligés de chasser, une sélection naturelle s’est opérée ne permettant qu’aux plus résistants et aux plus malins de survivre. Leur fourrure s’est adaptée en développant un poil de couverture imperméable, appelé poil de jarre, et d’un sous-poil de texture laineuse qui les protège ainsi du froid et de l’humidité.

Flatlands Bjornstjerne

Le norvégien se différencie des autres races par le fait qu’il n’est pas le produit d’une sélection poussée mais bien parce qu’il est le résultat d’une évolution naturelle que les éleveurs se contentent de réguler, d’où une harmonie certaine dans son type.

Attention toutefois à la tendance actuelle qui dénature le look d’origine en déplaçant les oreilles vers le bas, à la façon chat oriental !

RECONNAISSANCE DE LA RACE

Des amateurs norvégiens, craignant que l’aspect typique de ces chats ne soit détérioré par des croisements avec des chats à poil court, décidèrent dans les années 30 de veiller plus attentivement sur leur félin national.

Ils décident alors de sillonner la campagne à la recherche de sujets à moitié sauvages correspondants aux caractéristiques du chat norvégien. Ils mettent alors en place les critères de bases de la race du Norvégien.

La seconde guerre mondiale viendra interrompre leurs efforts de sélection qui reprendront dans les années 50, la race ayant failli s’éteindre en cette funeste période. En 1975, le premier club de race était créé en Norvège et le célèbre Pan’s Truls allait servir de modèle pour l’élaboration du standard de la race. Ce fût le premier chat à être doté d’un pédigrée.

Pan’s Truls

Et c’est en 1982 que les premiers chats norvégiens arrivent en France.
L’aventure commence…